liban
Guide des sites web     Articles et dossiers sur le Liban
 
 
  ACCUEIL  |  GUIDE WEB  |  ARTICLES & DOSSIERS Sondages  |  Petites annonces  |  À propos?  |   the-lebanon.com  
 


 

Festival du film de Beyrouth: 1998

9 octobre 1998
 

La deuxième édition du Festival international du Film de Beyrouth, qui s’est tenue pour la deuxième année consécutive du 2 au 9 octobre 1998, s’est clôturée par la cérémonie de remise des prix, vendredi 9 octobre à l’Unesco en présence de Ghassan Abou-Chacra représentant le ministre de la Culture et de l’Enseignement supérieur; l’actrice française Vanessa Demouy; Marianne Khoury, productrice égyptienne; le réalisateur algérien Mahmoud Zemmouri, Chantal Féghali représentant Mandalay Entertainment, le réalisateur égyptien Radwan El Kachef…

LE PALMARÈS: 16 LAURÉATS
Outre l’actrice égyptienne Leila Alaoui qui a reçu le prix spécial du Festival pour l’ensemble de son travail, seize lauréats se sont vu décerner une statuette de bronze. Les prix ont été répartis comme suit:

* Catégorie courts-métrages libanais:
– Meilleur film: Radem de Danielle Arbid.
– Meilleure réalisation: Danielle Arbid, Radem.
– Meilleure image: 2442 de Fadi Baddour.
– Meilleur scénario: Merci Natex, d’Elie Khalifé.
– Meilleure bande son: 2442 de Fadi Baddour.

* Catégorie documentaires libanais:
– Meilleurs documentaire, réalisation et scénario: Majnounak d’Akram Zaatari.

* Catégorie films universitaires:
– Meilleur film: Soha, de Bassem Fayad.
– Meilleure réalisation: Jisr el-Kamar, de Wael Dib.
– Meilleur scénario: Wayn Yo!, d’André Chammas.
– Meilleure image: Sarkha, de Mouti’a Halabi.
– Meilleure bande son: Al Haouch, de Cynthia Choukair.

Mention spéciale: Boys first, ladies after, de Rana Alameddine; Raja’, de Haytham Chammas.
Prix Maroun Baghdadi du meilleur scénario libanais encore non produit: Nabil, le petit étranger, signé Philippe Aractingi.
Prix du public pour le meilleur film étranger: Welcome to Sarajevo, de Michael Winterbottom.
Prix du public pour le meilleur film arabe: 100% Arabica, de Mahmoud Zemmouri.

ÉCHOS DU FESTIVAL
– Le président du jury, l’acteur égyptien Nour El Cherif était absent lors de la cérémonie. On n’a pas su pourquoi!
– La cérémonie de clôture n’a pas été aussi brillante que celle de l’année précédente: au programme, la chanteuse libanaise Ronza, avec une chorale de 40 personnes le danseur Khanito et sa femme. Ils ont dansé au rythme de la musique du film “Dance With me”. Le prix du meilleur scénario dans la catégorie des films d’étudiants universitaires a été attribué à un film qui, à mon sens, manque de scénario, celui d’André Chammas: “Wayn yo”!
– Akram Zaatari fut la star incontestée de la soirée en raflant les trois prix de la catégorie documentaire.
– Une question se pose: l’absence d’un “prix du public” pour le meilleur film libanais? Quelle que soit la réponse, il y a eu carence de la part des organisateurs.
– Durant le festival, la presse n’a eu accès qu’aux films internationaux et a été privée, de la sorte, de voir les documentaires, les courts métrages et, surtout, les films des universitaires libanais. Est-ce logique et à quel mobile les organisateurs ont-ils obéi?

http://www.rdl.com.lb/1998/3658/cinema.htm

 

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

 
  ACCUEIL  |  GUIDE WEB  |  ARTICLES & DOSSIERS Sondages  |  Petites annonces  |  À propos?  |   the-lebanon.com  
 
  Développement site web: Open Web Lab  |  Gestion & publicité: ZWYX.org Copyright © le-liban.com. Tous droits réservés.  
 
s e r v i c e s   w e b
openweblab.com
Développement de sites web